Tst2s G2 mondialisation acteurs flux réseaux

+34

No comments posted yet

Comments

Slide 1

Géographie : thème 2 : La mondialisation, acteurs, flux et réseaux  Comment s’organisent les réseaux et les flux d’une mondialisation dominée par les firmes transnationales ?

Slide 2

Question obligatoire : mondialisation et firmes transnationales Sujet d’étude : transports et routes maritimes  Notions : acteurs spatiaux, division internationale du travail, firmes transnationales, flux, mondialisation, réseaux.

Slide 3

Mondialisation et firmes transnationales La mondialisation est un processus marqué par l’accroissement des échanges entre des espaces toujours plus nombreux, qui deviennent donc interdépendants. La mondialisation est étroitement liée à la stratégie des FTN. Les firmes transnationales (FTN) sont de grandes entreprises exerçant leur activité dans plusieurs Etats, directement ou par l’intermédiaire de filiales.

Slide 4

Le rôle des FTN dans la mondialisation Les FTN dans le monde : des acteurs spatiaux essentiels Acteurs spatiaux : ensemble des acteurs (FTN, Etats, institutions internationales, Organisations non gouvernementales et même mafias) qui par leur stratégie modifient le fonctionnement de l’espace.

Slide 5

 Où se trouve la majorité des sièges sociaux des plus grandes FTN, comment leur géographie a-t-elle évolué ?

Slide 6

Où se trouvent les FTN ? Les FTN sont majoritairement basées dans des pays riches Le nombre de FTN basées dans les pays émergents, et notamment en Chine, est en forte progression.

Slide 7

Pourquoi sont-elles des acteurs importants de la mondialisation ?

Slide 8

Leur richesse leur donne un pouvoir considérable. Bien que les plus puissantes concernent le secteur de l’énergie ou de l’automobile, il y a des FTN dans tous les secteurs : la plupart des marques connues font partie de FTN.

Slide 9

2) Comment agissent-elles sur la mondialisation ? Les FTN agissent sur la mondialisation par leurs investissements, qui visent à : Se procurer des matières premières Exemple : Total investit en Afrique pour trouver de nouveaux gisements de pétrole

Slide 10

Conquérir de nouveaux marchés Exemple : Carrefour s’implante en Chine pour profiter de la croissance du marché chinois

Slide 11

Optimiser la production grâce à la Division Internationale du Travail (DIT) La DIT, c’est le fait de répartir la production sur plusieurs pays en fonction de leurs avantages comparatifs (présence de matières premières, coût de la main d’œuvre, qualité des transports). Même pour un produit apparemment simple, des dizaines de pays différents sont concernés, ex. d'un jean :

Slide 12

Même si cet exemple date d'il y a 10 ans et n'est plus d'actualité, le principe reste vrai

Slide 13

Cette DIT évolue en permanence : quand une FTN ferme une usine pour transférer la production dans un pays moins cher, on parle de ?

Slide 14

Délocalisation.

Slide 15

La FTN peut aussi avoir recours aux services d'un sous-traitant : la firme Nike par exemple fait fabriquer ses chaussures par des sous-traitants.

Slide 16

Cette stratégie a des conséquences importantes, à la fois positives et négatives : + : industrialisation et enrichissement progressif de pays pauvres ; produits bon marché pour les pays riches - : exploitation de la main d’œuvre, dégâts environnementaux dans les pays pauvres ; désindustrialisation dans les pays riches

Slide 17

Cependant, comme on l'a noté dans la définition, la DIT ne se résume pas à la recherche des coûts les plus faibles, ça dépend beaucoup de la stratégie de l'entreprise : Si on prend l'exemple de l'automobile, on constate que les constructeurs français produisent de moins en moins en France... alors que Toyota, qui y produit la Yaris depuis 2001, a décidé en 2012 d'y produire aussi les Yaris qui seront vendues en Amérique du Nord.

Slide 18

Au final, le monde tel qu'il est organisé par les FTN est très complexe, avec des liens d'échange, de complémentarité et de concurrence entre les pays.

Slide 19

B) Des réseaux qui rendent possible et des flux qui reflètent la stratégie des FTN

Slide 20

1) Des réseaux de transport constamment améliorés Réseaux : infrastructures qui permettent de mettre en relation des territoires (échanges physiques ou immatériels). Ils sont composés d'axes et de pôles. Ils peuvent être hiérarchisés (réseau local, national, mondial). Ces réseaux ont été profondément transformés : Transport maritime (voir sujet d'étude, II) : zoom sur l'essor des conteneurs

Slide 21

Ce sont des boîtes de dimension standardisée (ici, un des ports de New York) Les marchandises, des produits manufacturés, y sont rangées directement en usine et vidées à l’arrivée. Le transporteur ne touche pas la marchandise, il ne fait que manipuler la boîte, d’où un gain de temps considérable.

Slide 22

Facilité de stockage, géré par des grues automatiques, pas besoin d’entrepôts

Slide 23

Facilité de chargement, un conteneur est manipulé toutes les 40 secondes par chaque grue Transport peu coûteux sur des navires gigantesques, atteignant désormais 14500 EVP pour les plus gros.

Slide 26

Enfin, le conteneur est intermodal, voyageant sur camion…

Slide 27

…ou sur train, sur 2 niveaux aux Etats-Unis pour ces trains transcontinentaux de l’Union Pacific

Slide 28

transport aérien Doc 3 p 195 : quelles logiques mises en place par FedEx ? (le doc ne répond que très partiellement à la question)

Slide 29

FedEx est la première entreprise a avoir fonctionné avec le système de « hub » : les colis sont tous regroupés sur un seul aéroport le soir et acheminés vers leur destination durant la nuit. Avantages : 1 seul centre de tri, simplification. FedEx a ensuite ouvert d'autres centres de tri ailleurs dans le monde (dont Roissy pour l'Europe)

Slide 30

Le système du « hub » a depuis été adopté aussi pour le transport de passagers.

Slide 31

- Transport des informations  Essor des réseaux téléphoniques avec puis sans fil, des fax, d’Internet (35 % de la population au niveau mondial en 2011, 50 à 90 % dans les PI) : le transport d’information devient performant et instantané Part de la population connectée à Internet en 2010

Slide 32

2) L'explosion des flux Flux : déplacement de personnes, de marchandises, de données immatérielles (argent ou informations), empruntant des réseaux Les flux de marchandises et de services progressent à un rythme plus élevé que la production. Plus du quart de la production est aujourd’hui échangé. Ce sont les produits manufacturés et les services qui progressent le plus.

Slide 33

Comment l'expliquer ? -échanges « inévitables » de produits inégalement disponibles selon les territoires, comme les matières premières avec ici l’exemple du pétrole

Slide 34

Mais aussi et surtout, tous les échanges liés à la DIT vue précédemment.

Slide 35

Les flux de capitaux sont aussi en forte progression : - avec la DIT (investissements) - avec la spéculation et l'évasion fiscale (transfert de l'argent vers des paradis fiscaux)

Slide 36

Les flux humains progressent aussi, mais il faut faire la distinction entre : Les flux migratoires, largement liés aux contrastes de richesse, et qui s'effectuent souvent de manière clandestine Les flux touristiques, qui reflètent l'accroissement du niveau de vie au niveau mondial et le développement des loisirs.

Slide 37

II) Sujet d'étude : transports et routes maritimes A) Panorama du transport maritime Carte p 194

Slide 38

Un secteur au cœur de la mondialisation  Le transport maritime permet véritablement la mondialisation : C’est grâce à la « révolution des transports » : doc p 212, à la fois incomplet et trop détaillé… *Augmentation de la taille des navires *Adaptation des ports *Hausse du nombre de navires spécialisés dans un produit *Essor des conteneurs et des porte conteneurs : voir I)

Slide 39

Quelles sont les routes maritimes les plus importantes ?

Slide 40

→ Les routes les plus importantes sont celles qui relient entre elles les principales façades maritimes, par exemple entre l'Asie de l'Est et l'Europe ou les États-Unis. Ces grandes façades maritimes sont structurées par de très grands ports.

Slide 41

Où se trouvent les ports à rayonnement international ? → carte p 215 (bien que consacrée à la piraterie, cette carte localise bien les principaux ports)

Slide 42

→ La localisation des plus grands ports s'explique par le dynamisme de leur arrière-pays, qui doit être -fortement peuplé et aussi -espace de production et/ou de consommation

Slide 43

Des logiques de fonctionnement qui utilisent les contrastes mondiaux : doc 2 p 213 et p 217

Slide 46

La recherche des moindres coûts explique que les compagnies maritimes aient recours aux pavillons de « libre circulation » (on dit aussi « de complaisance ») : cela leur permet d’employer des marins de pays pauvres, payés quelques dollars par jour. Cependant, les officiers restent recrutés dans des pays développés, où ils ont reçu la formation nécessaire.

Slide 47

Les principaux acteurs du transport maritime Principaux acteurs : -compagnies maritimes -constructeurs de navires -ports Les acteurs qui ont le plus fort impact sur la géographie du transport maritime sont les compagnies maritimes :

Slide 48

→ pourquoi les ports des cartes p 194 et 213 ne sont-ils pas les mêmes ?

Slide 51

Par leurs choix, les grandes compagnies maritimes favorisent le développement de certains ports : les ports et leurs pays doivent donc offrir des conditions intéressantes (tarifs, équipements) pour attirer ces compagnies.

Slide 52

Exemple: le port de Marsaxlokk à Malte, choisi comme hub par CMA-CGM.

Slide 53

B) Les enjeux d’un secteur en pleine transformation

Slide 54

La sécurité des points stratégiques Quels sont les points stratégiques sur ces routes maritimes ?  carte p 194

Slide 55

→ Les détroits et canaux sont des points de passage obligés du transport maritime. Les deux grands canaux (Suez et Panama) connaissent des travaux de modernisation. Dans les détroits, le trafic doit être rigoureusement contrôlé afin d'éviter les accidents. Un des postes de contrôle du trafic du rail d'Ouessant, en Bretagne

Slide 56

La situation des pays riverains de ces points de passage stratégique est surveillée attentivement par les pays concernées par le transport maritime. Exemple : si l'Iran est autant surveillé, c'est aussi parce qu'il pourrait menacer le détroit d'Ormuz, et donc le trafic des pétroliers.

Slide 57

Le problème de la piraterie  Où se trouvent les principales zones d'insécurité et pourquoi ? → carte p 215 et doc 2 p 215

Slide 60

→ Le risque d’accident existe toujours. Mais le problème le plus préoccupant aujourd’hui est celui de la piraterie. Celle-ci est liée au fait que les routes maritimes traversent des espaces exclus de la mondialisation ou en guerre, pour lesquels la piraterie est un moyen de gagner beaucoup d’argent.

Slide 61

Un secteur en évolution : la montée en puissance de l'Asie, à tous les niveaux :

Slide 63

-les plus grands ports mondiaux sont désormais asiatiques, et notamment chinois

Slide 65

-92% des navires sont construits en Asie orientale

Slide 66

Attention, classement inversé…

Slide 67

Attention, classement inversé… -les plus grandes compagnies maritimes restent européennes, mais les compagnies asiatiques progressent.

Slide 68

Conclusion : Acteurs, flux et réseaux reflètent une mondialisation en plein essor et en constante évolution. De nombreux défis sociaux et environnementaux restent cependant à relever.

URL:
More by this User
Most Viewed